Interview Levy BATISTA

On ne présente plus Levy BATISTA, pilote pour Tribe, Rocky Mountain et ambassadeur du Vélo Vert Festival... sans compter ses exploits en motocross.

Il est aussi champion Grand Est de DH 2019, titre qu'il remet en jeu cette année sur notre piste.

On ne sait pas ce qui nous plait le plus chez lui... son coup de guidon, ses connaissances techniques... ou plus certainement la simplicité de l'homme...

Il a eu la gentillesse de nous accorder quelques instants, et répondre à nos questions pour notre, et on espère, votre plaisir!!!



L'INTERVIEW...


WDH : Quels sont les ingrédients pour gagner à Faulx ?

LB : La piste de Faulx est un condensé de ce qui se fait en DH, entre l'engagement nécessaire au départ, la conservation de vitesse au milieu et le flow orienté Bike Park à la fin, il faut être capable d'être à l'aise partout, tout en restant explosif, car le run reste court.


WDH : Quelle est la partie de la piste que tu préfères et pourquoi ?

LB : Ma partie préférée commence au wagon jusqu'à la dernière table au-dessus des anciens rails, il y a des sauts, des relevés, de la vitesse et du flow.


WDH : Ton spot préféré, après Faulx bien sûr ?

LB : Globalement j'aime aller dans les Vosges, je dirais Saint Dié avec les massifs du Kemberg et de l'Ormont.


WDH : Ton vélo pour la course ?

LB : Je vais prendre le même modèle que l'année dernière, mon enduro l'Instinct BC de Rocky Mountain. C'est une bombe hyper-polyvalente. 


WDH : 27,5/29... Ressort/Air, les marques nous proposent beaucoup de diversité pour l'enduro et la DH..., toi qui aimes le côté technique du vélo, ça ne te donne pas mal au crâne ?

LB : Si! Ça donne mal au crâne!

J'adore le côté technique, mais ça demande beaucoup de recherche et réflexion pour tout comprendre.

Si on commence à se pencher sur la question il faut comprendre l'effet de chaque élément intrinsèquement, mais surtout l'impact sur l'ensemble du système.

C'est un peu comme la politique, soit tu ne comprends rien et tout est simple, soit tu comprends tout et tu sais quels compromis faire.

Le pire c'est de comprendre qu'en partie, d'avoir des convictions alors qu'on est à côté de la plaque.

Ce que j'ai compris, c'est qu'il n'y a pas une solution, il y a juste des tonnes de compromis. Ne vous laissez pas influencer par les avis pseudo-politiques de vos potes. L'avantage du vélo c'est que chacun peut choisir ce qu'il lui fait plaisir, sans faire chier les autres!

Et on peut tous rider ensemble, quelque soit la taille de nos roues.


WDH : Ta plus belle victoire ou ton résultat dont tu es le plus fier ?

LB : Je dirais que la DH de Faulx est l'une des plus belles victoires. J'ai acheté mon premier vélo de DH en 2015, je suis directement venu rouler à Faulx car je connaissais le spot, je venais avec un vélo de DIRT 10 ans plus tôt. Et donc, je suis arrivé devant le premier mur, j'ai vu les racines, c'était un peu humide, je suis resté 10 minutes devant, et j'ai finalement pris la coupe. J'ai réalisé qu'il restait pas mal de chemin à parcourir avant d'être bon sur un vélo. En 2016 j'ai fait 4ème, en 2017 j'ai fait 2ème, et en 2019 je gagne. Je suis fier de ma progression. 


WDH : Ta course préférée ?

LB : J'aime les courses avec des longs runs et des liaisons en remontées mécaniques comme on trouve sur plusieurs coupes de France enduro. Tu passes un gros weekend avec beaucoup de ride c'est trop bon.

Mais j'aime aussi, les belles courses enduro à vue, sur des belles pistes vosgiennes comme les Cannondale enduro tour.

En fait, j'aime tous les formats tant que c'est organisé par des passionnés.


WDH : Des rituels d'avant courses ?

LB : Juste de l'organisation, préparation du vélo progressivement à partir du mercredi, préparation des fringues, du camion, et typiquement je ne pense qu'à ça du mercredi au mardi suivant, ensuite je passe à la course suivante. 


WDH : En 2020, les français Loic Bruni et Myriam Nicole porteront le maillot de champion du Monde. Depuis des années la France collectionne les médailles mondiales en DH.

Pourtant dans cette discipline, mis à part la coupe AURA et PACA les championnats dans les autres régions ont du mal à exister.

Comment tu expliques que Faulx avec ses 130m de D- soit la seule course de DH de la région Grand Est, alors qu'on possède le massif des Vosges avec un vrai relief, et des stations qui ont organisées des coupes du Monde et coupes de France ?

LB : Je ne sais pas exactement, il faudrait poser la question aux anciens organisateurs : pourquoi se désistent-ils? Peut-être que c'est dû à l'effet enduro?

Je ne sais pas, mais ce qui est sûr c'est que l'équipe de Faulx est hyper motivée et soutient à elle seule l'ensemble des pilotes du Grand Est. Merci à vous.  



Ses réseaux sociaux :

Vous pouvez suivre Levy sur son site internet www.levybatista.com , avec notamment les comptes rendus de ses courses.

Sur sa chaine Youtube , qu'on vous conseille vivement pour son approche technique.

Ou sur son Facebook et Instagram .

Photo de l'article BAT-COM .